Premiers travaux

Les fondations

La cave et la dalle

Questions d'air et d'eaux

Une maison en bois

L'intérieur

Les à-côtés

Actualité

Un peu de technique
























 

Cliquer sur les tulipes pour revenir en haut de page

Une maison éco-bio à Marseille !

                             Questions d'air et d'eaux

 

Adduction - Evacuation -Puits provençalCiterne - Bassins -

16-17 décembre 2006 : un week-end de plus...

... que nous passons à des travaux (enfin, c'est surtout Philippe...)

 

- achat des tuyaux d'arrivée d'eau et d'évacuation,

 

- trous dans les soubassements (il parait que ça aurait été plus compliqué de les faire avant la construction desdits soubassements, mais en revanche il fallait les percer et placer les tuyaux avant que le maçon ne coule la dalle),

 

- calcul de la pente nécessaire pour le bon écoulement des eaux usées

 

- mesures exactes de la dalle pour les communiquer au charpentier,

 

etc.

 

 

Et puis j'ai oublié de dire que la société des eaux a fini par venir placer le compteur. Il reste une tranchée de 20 m à creuser pour enterrer le dernier morceau de tuyau et avoir l'eau sur le terrain.

 

 

 

 

   

 

22 décembre :  Le maçon a commencé les tranchées pour l'assainissement et le puits provençal (mais manque de chance cette fois-ci il est tombé sur des veines de rochers. On va devoir faire intervenir quelqu'un avec un brise roche, car les tuyaux du puits provençal doivent circuler le plus profondément possible sous terre (idéalement 2 m) pour que l'air soit refroidi à 14 ° et puisse servir de clim.

   

 

 

 

 

 

Ensuite pour aller creuser la citerne, il est allègrement passé au-dessus de la tranchée qu'il venait de creuser (cliquer sur les images pour voir les vidéo)

 

 

 

 

 

 

 

 

6 janvier 2007 : le brise roche s'attaque au poudingue tapi sous le safre, mais n'en vient pas à bout : avec une tranchée à 1m 60 l'air ne sortira probablement qu'à 17 °cet été, ce qui est un peu juste pour rafraîchir toute la maison!

 

Pendant ce temps Philippe aménage le talus où va arriver le tuyau d'adduction d'eau 

puis peaufine le travail du brise roche avec un perforateur électrique.

 

 

C'est à la main qu'il a fallu creuser la tranchée dans le chemin parce que les voisins disaient qu'il y avait des arrivées d'eau, sans doute non protégées mais qu'ils ne savaient pas trop où.

en effet, la photo 13 montre un joli tuyau à 30 cm sous la surface...

 

on a alors fait appel aux copains : Merci à Bernard d'être venu creuser avec nous pendant des heures : ça fait avancer le travail et ça soutien le moral !

Pour la suite on a loué un marteau-piqueur (un vrai qui pèse une tonne et dont on sent les trépidations partout)

Merci aux voisins, Alain qui a transporté le marteau piqueur et son compresseur, à Lucien qui a mis la main à la pioche en passant par là

 

 

 

 

 

 

   

et moi pendant ce temps, j'évacue des seaux de terre ou je continue les bacs à compost avec des palettes de récup. (ben oui, j'suis pas souvent sur les photos, mais ceux qui pensent que je ne fais rien, se TROMPENT ! ...)

Pour le puits provençal,  on n'est pas arrivés à descendre partout à 2 m. Alors le week-end suivant, Philippe a placé les tuyaux, puis Laïd les a recouverts de sable

En juillet à l'arivée du tuyau dans son atelier,  Philippe fixera le ventilateur qui aspire l'air et le pousse vers la sortie en haut de la mezzanine

 

En octobre on protègera l'entrée du puits provençal par un manchon, et un chapeau en terre cuite, avec l'idée de l'arroser avec un goutte à goutte pour rafraîchir l'air dès l'entrée dans le tuyau du puits provençal.

Pour le même effet de refroidissement, on compte aussi l'entourer de buissons (par exemple des lauriers roses).

 

 

 

 

 

20 - 21 janvier

Ce week-end, Philippe et Laïd ont entouré le tuyau du puits provençal de sable mélangé à de la terre végétale pour qu'il y ait le plus de contact possible entre les deux, puis ils ont commencé placé les tuyaux d'assainissement et les ont branchés sur le tout à l'égout

Oui, ça fait un peu tuyaux d'orgues tous ces tuyaux, hein ?

 

1°) il y a l'évacuation vers l'égout pour les WC ordinaires (eaux vannes) :

Nous aurons 2 WC  à chasse d'eau dans les salles de bain.

Le troisième  sera un modèle "toilettes sèches" mais nous avons fait une évacuation au cas où.

 

2°) il y a l'évacuation des eaux grises (salles de bains, machines, évier) vers les bassins d'assainissement (filtres plantés)

 

3°) Cette évacuation est doublée par une conduite vers l'égout pour les eaux grises, au cas où.

 

 

 

 

Photos 66 et  68: protection de la partie du tuyau qui est sous le chemin

 

 

27 - 28 janvier

Philippe continue de s'amuser avec ses tuyaux (n'est-ce pas qu'il a l'air de se régaler ???) .

Pendant ce temps, Romy passant par là nous l'avons embauchée (ah! bon, vous avez remarqué qu'on embauche tous les copains qui passent?) pour sauver quelques tulipes sauvages qui fleurissent chaque année depuis la nuit des temps (j'y étais...) et qui vont être enfouies sous le nouveau chemin fait par Fred et Christian qui mènera à la maison de Jean-Pierre et à celle de Dany.

D'ailleurs regardez bien les deux photos: c'est le même endroit quelques jours plus tard ...

   

Fin janvier: le terrain perd son aspect guerre de tranchées, le maçon est revenu niveler le terrain pour qu'on puisse faire rentrer la citerne. Les tuyaux qui émergent sont la seule trace des week-ends de terrassiers qu'on vient de passer...

 

 

 

 

Le 8 février, on nous livre la citerne !

Elle nous parait un monstre et on se demande si le camion va passer dans le petit chemin . Mais oui, il passe...

On fait un peu de pub à Frans Bonhomme, mais ils le méritent: ils sont parmi les moins chers du marché et franchement livrer et poser la citerne, heureusement qu'ils étaient là !

3-6 mars 2007 : Pascal a pris des jours de RTT pour venir aider Philippe à faire un mur cyclopéen : je ne sais pas s'il reviendra parce qu'il a dit que la sécurité des travailleurs n'était pas assez bien assurée : l'échafaudage n'est pas aux normes et manque de matériel de secours sur le chantier au moment où il s'est écrabouillé un doigt en le confondant avec la pierre qu'il voulait casser et il a dû attendre au moins 7 ou 8 bonnes minutes avant de se faire soigner ...

Mais bon,le doigt n'est pas perdu et le travailleur a pu finir sa tâche.

C'est sûr, le chantier n'a pas le prestige du Palais des Papes ou autre monument historique à rénover (ce qu'il fait en temps ordinaires), mais il n'a pas ménagé sa peine et nous voilà avec deux très beaux murs de pierres (presque) sèches

Ensuite c'est Nicolas qui a pris la relève pour recouvrir la citerne de 30 cm de sable, puis de terre

Pendant ce temps on a fait apporter de la terre de remblai et j'ai mis de côté les plus belles pierres pour les murs à venir    

 

 

 

 

 

 

 

Avril  : les charpentiers sont à l'oeuvre (voir la page une maison en bois) mais Philippe continue à se battre avec la plomberie et les tuyaux de double-évacuation (pour qu'on ait la possibilité d'envoyer les eaux grises vers les bassins de phyto épuration, ou, en cas de nécessité, vers les égouts)

En juin -juillet, C'est dans la maison que ça se passe : Philippe a pris quelques jours de congé pour placer les tuyaux avant que les carreleurs n'interviennent  (voir page "l'intérieur")

On commence  à penser concrètement aux bassins d'épuration phyto-sanitaire. La première chose à faire c'est de déplacer le tas de pierres qui occupe le passage. L'ami Pierre et son fils Noé nous donnent un sérieux coup de main et affrontent la chaleur de début juillet.

 En septembre nous enterrons les bacs, mais nous attendrons le printemps pour les mettre en place pour de bon : il y a  trop à faire à l'intérieur et au jardin que nous commençons à aménager pour qu'il perde son aspect lunaire.

 

Ci-dessous, les 3 états des bassins installés à peu près dans les règles de l'art : enterrés, remplis de cailloux, graviers et pouzzolane, puis plantés de roseaux et de plantes d'eau.

   

Si vous voulez un peu plus de technique, avant d'aller faire une stage avec  eau vivante, vous pouvez aller voir par ici, la page technique.